20 choses à savoir au sujet de la Géorgie

1) La Géorgie faisait autrefois partie de l’URSS, tout comme quatorze autres pays. C’est un pays indépendent depuis 1991.

2) Ses frontières: la Mer Noire et la Turquie à l’ouest, l’Arménie au sud, l’Azerbaijan à l’est et la Russie au nord. Je suis entré par la frontière arménienne et sorti à la frontière turque, dans les deux cas ça se faisait sans histoires, avec un nombre suffisant de minibus.

3) Pour la Russie, c’est plus compliqué un peu. Les régions de la Russie adjacentes à la Géorgie sont le Dagestan et la Tchétchénie, provinces montagneuses volatiles pleines de bandits et de Musulmans séparatistes. Il faut un permis spécial pour y aller, et je pense pas que la frontière soit ouverte aux étrangers.

4) Il y a aussi deux places qui, sur ta carte du monde, sont incluses dans la Géorgie, mais sont en fait de facto des pays indépendents: l’Abkhazie et l’Ossétie du sud. Seuls la Russie et quelques pays insignifiants reconnaissent leur existence. Même pour un voyageur intrépide, ils sont de peu d’intérêt, et présentent des problèmes de logistique considérables.

488044_10100296459680436_859682509_n

5) Étant ainsi située dans les montagnes du Caucase, entre l’Occident et l’Orient, on serait en droit à s’attendre à pas mal de diversité ethnique mais ça se voit pas tant. Les Géorgiens ont l’air plutôt européens, avec ici et là quelques visages angulaires aux gros sourcils qui évoquent l’Arménie ou le Proche-Orient, et aussi des faciès plus slaves.

6) Les filles y sont jolies, mais rien de tant remarquable, surtout juste après avoir été en Arménie. Un gros plus est que pour l’instant le féminisme radical ne s’est pas implanté, donc la gent féminine urbaine met au moins un petit effort pour rester présentable ou à tout de moins se sabote pas en se rasant la moitié de la tête ou en adhérant au culte de l’obésité.

7) Une des choses les PLUSSE COOL AU MONDE: la danse géorgienne! Holy shit! Fais-toé plaisir et va mater des vidéos sur YouTube, surtout ceux où les bonhommes lancent leurs couteaux partout. Tu peux y assister assez facilement quand tu visites le pays, j’ai vu trois shows en tout.

8) Staline vient de la Géorgie. Tu peux aller visiter son village natal si ça te chante, il y a un petit musée.

564316_10100296461496796_2072994846_n

9) On y parle le géorgien et le russe, ainsi que quelques autres langues locales mineures. Le géorgien est une langue isolée, qui utilise un drôle d’alphabet avec plein de cercles, qui fait penser un peu à celui utilisé en Birmanie. L’usage du russe est répandu et les gens semblent pas s’offusquer quand un touriste leur adresse la parole en cette langue malgré la situation politique pas très amicale avec leur gros voisin. Comme tous les pays de l’ex-URSS à part les pays baltes, on s’y démerde pas si bien en anglais, quelques mots de russe vont loin.

10) Les Géorgiens sont chrétiens orthodoxes, avec une foi semblable mais pas tout à fait pareille à celle des Russes et Arméniens. Beaucoup d’iconographie, de prêtres habillés en noir avec des grosses barbes, et de monastères en roche. Campe devant une église pour faire du people watching, tu remarqueras que tout le monde fait un signe de croix en passant devant.

11) La capitale est Tbilisi, charmante bourgade d’environ un million d’habitants avec pas mal de buildings moyenâgeux bien conservés mais aussi pas mal de développement. Elle mérite qu’on y accorde quelques jours, quoique le joyau du pays soit évidemment ses montagnes.

561468_10100296459271256_296491267_n

12) À différents coins de rue du vieux Tbilisi, tu peux acheter un verre de boisson gazeuse maison. Tu choisis la saveur que tu veux, une vieille madame met les trois tubes (sirop, gaz carbonique et eau sous pression) ensemble et te verse ça. Je suis pas un grand buveur de boissons gazeuses mais celles-là j’en ai bu plusieurs fois. Ma préférée était celle aux fraises, ça goûtait les fraises pour de vrai au lieu de l’immonde shit chimique qu’ils mettent dans le Crush à saveur de “fraise”.

418864_10100296459919956_2008139651_n

13) La bouffe géorgienne a pignon sur rue depuis longtemps en Russie et apparaît de temps à autre au milieu de listes genre “most underrated cuisines” sur divers blogues de voyageurs ou de foodies, mais reste méconnue par chez nous. Moi personnellement j’ai trouvé ça spectaculaire et mon estomac ronronne à l’idée des khachapuris (pain plat fourré de fromage), khinkalis (motons de pâte avec de la viande dedans, cuits à la vapeur ou bouillis), brochettes de viande et divers ragoûts que j’ai mangé au cours de mon trip là-bas.

14) Bien sûr, tu peux pas manger du géorgien sans l’accompagner de leurs boissons locales. Leur vin est renommé, moi je m’y connais peu mais j’ai trouvé délectable chaque verre que j’ai bu, qu’il vienne d’une jolie bouteille ou de la cruche d’un fermier. Ils ont même un vin orange fait avec un raisin spécial, plusieurs bières locales pas chères et bien sûr de la vodka.

15) Si tu veux aller te balader en montagne (et si tu veux pas, quess tu vas crisser en Géorgie?!), plusieurs options se présentent à toi. Les deux régions les plus prisées sont le Kazbegi, drette au nord de Tbilisi, et le Svaneti, au nord-ouest. Chus allé aux deux. Le Kazbegi présente des scènes époustouflantes de pics rocheux, avec la Tchétchénie juste de l’autre côté.

408250_10100296460149496_1985981172_n

16) Le Svaneti est très spécial aussi. Les gens qui y habitent sont les Svans, qui parlent leur propre langue, ont longtemps refusé l’autorité géorgienne, et vivent dans des villages ponctués de menaçantes tours en pierre. Un circuit recommendé est de Mestia à Ushguli, qui prend quatre jours. VA PAS DANS LES MONTAGNES SANS GUIDE! À moins que tu sois super équipé, expérimenté et que tu aies de l’équipement de navigation avec toi. Je pensais pouvoir y aller seul, je me suis pardu et c’était vraiment pas agréable.

580023_10100296460743306_1661328874_n

17) Les Géorgiens, bien qu’en général ils donnent une impression de super-machos virils poilus, se donnent un bec sur la joue d’homme à homme quand ils se serrent la main. Juste un! Deux, ce serait gai.

18) Un autre endroit bien amusant est Batumi, sur la côte de la Mer Noire. La plage est un peu rocailleuse mais perso je me réjouis de ce genre de choses, ça veut dire moins de sable dans ma craque de fesses.

19) Comment se déplacer en Géorgie? Que ce soit en ville ou pour aller d’une région à l’autre, les gens roulent en marshrutka, ces camionettes pouvant prendre de huit à vingt passagers. Il y a aussi un train de Tbilisi à Zugdidi (d’où tu peux transférer pour aller à Mestia), ou vers l’Azerbaijan dans l’autre direction.

20) Les citoyens canadiens entrent en Géorgie sans visa, pour 360 jours! Je pense pas qu’un seul pays dans le monde en donne autant.

376909_10100296460788216_137073865_n

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: