Musique cool de d’autres pays, Part 2

Ça fait plus de quatre ans que j’ai écrit ma première liste de musique cool de d’autres pays, il me semble que je serais dû. Allons-y de ce pas:

Hovon Folklore Group of Talish – We found love (Rihanna cover) (Azerbaijan)

Quessé ça: Une version semi-acoustique du hit We found love de Rihanna, performée par une troupe de musiciens folkloriques de l’Azerbaijan, ce sympathique petit pays que je décris comme 2/3 Turquie et 1/3 ex-URSS.

Pourquoi: Attendez que le beat droppe et que les madames commencent à chanter. Vous m’en direz des nouvelles.

Comment: J’ai pris un vol Air Azerbaijan de Minsk à Bakou, et dans la liste des choses à regarder dans l’avion, y avait ça, et au moins 30 autres tounes populaires adaptées par ces musiciens, de Michael Jackson à Lady Gaga en passant par des classiques russes et même une track de Joe Dassin. C’est plutôt différent de la sélection habituelle!

Carabao – Khon Lah Fhan (Thaïlande)

Quessé ça: Un mélange de rock et de musique folklorique du nord-est de la Thaïlande, par le plus grand groupe de ce pays.

Pourquoi: Ça doit être une des chansons les plus catchy que je connais, une fois passé par dessus la voix un peu nasillarde du chanteur (c’est un Thaï, après tout). Et bien sûr que ça me ramène à mes années d’insouciance et de débauche où j’habitais là-bas.

Comment: Comme dit ci-haut, ce groupe est ultra-populaire et remplit des stades de soccer alors c’est pas comme si j’avais du underground cred pour les connaître. Même en 2010 ça jouait beaucoup.

SMZB – Chengguan Revolution

Quessé ça: Le groupe qui a mis le punk chinois sur la map. Avec leurs paroles abrasives et la façon dont ils critiquent le parti communisse, je suis un peu abasourdi qu’ils se soient pas fait crisser en prison. C’est pas comme si ils se cachent non plus, ils jouent à visage découvert et leur chanteur est le patron d’un bar à Wuhan.

Pourquoi: J’aime le punk, et j’aime la musique chantée en chinois mandarin. Mais pas en cantonais… le cantonais ça sonne laitte comme le cul. J’es ai vus live en 2016 et c’était très bien, le chanteur était accoté sur son pied de micro tout le long, à boire des bouteilles d’IPA au goulot et à en verser dans les verres des gens en première rangée.

Comment: Comme Carabao, personne peut se vanter de connaître SMZB, le plus gros nom du punk chinois. Mais le but de cette liste est pas de dénicher des groupes de hipsters avec 5 fans sur Bandcamp, mais bien de juste de partager de la musique qui a pas fait son chemin vers le Québec. Perso j’ai découvert SMZB sur une compilation appellée P.R.C. (Punk Revolution of China), avec une vingtaine d’autres groupes de jeunes gaillards qui aiment jouer avec le feu.

Labyrint – Fingrarna i luften (Suède)

Quessé ça: Labyrint est un collectif hip-hop multiethnique de Uppsala, en Suède.

Pourquoi: J’adore cette track, et pas mal tout leur matériel que j’ai entendu. Leurs petit côté reggae est plutôt plaisant.

Comment: Quand je faisais du muay thai en Thaïlande, mes deux voisins étaient suédois, et écoutaient du vieux rap suédois constamment, je suis devenu fan. Checkez aussi Petter, Ayo, et Kartellen si ça vous dit.

Rodzeng – Le bled est à terme (Gabon)

Quessé ça: Restons dans le monde du hip-hop et allons en Afrique checker le jeune rappeur gabonais talentueux nommé Rodzeng.

Pourquoi: Toutes ces balivernes comme quoi le hip-hop est mort? Fuck ça, l’underground pullule encore et toujours de rappeurs lyricaux qui travaillent fort et sortent de l’excellent matériel.

Comment: Quand j’ai vu que Webster était pour venir en Chine, en tournée organisée par l’Alliance Française, j’étais très très fébrile à l’idée d’aller voir ce titan du rap québécois. Rodzeng, alors aux études à l’Université du Shandong, était son chauffeur de salle et a fait un excellent set.

Fill T featuring Smokio – ශාන්ති (Sri Lanka)

Quessé ça: Une autre track qui clairement joue pas à Radio Énergie, avec “the most hated man in Sri Lanka“, Fill T, et un de ses acolytes avec un mohawk.

Pourquoi: Parce que le rap srilankais c’est drôle en tabarnak! Les swag rappers américains peuvent bin aller se rhabiller. Le vidéo commence avec eux qui sortent d’un tuk-tuk, for fuck’s sake!

Comment: Un de mes collègues est srilankais, et quand je lui ai demandé pour de la bonne musique de son pays, il m’a donné ça. J’en suis bien reconnaissant.

Deule de bois – Ceci cela (live) (France)

Quessé ça: Y a pas que du hip-hop et des langues étrangères bizarres dans la vie, changeons de registre et revenons dans la Francophonie, avec ce groupe de musique folklorique du nord-est de la France.

Pourquoi: Rythme entraînant, voix bien timbrée, paroles positives, et mélodies qui rappellent La Rue Kétanou. Le genre de musique qui s’écoute très bien un soir d’été, bien chaud.

Comment: Je suis allé à un petit festival de musique dans le Nord-Pas-de-Calais rural, un peu par hasard, où mon accent québécois amusait bien les péquenots du coin (dont certains parlaient avec l’accent “chti”, à mi-chemin entre le nôtre et le français parisien un peu fifon qu’on connaît tous). L’affiche éclectique alternait du rock au ska à l’électronique, et Deule de bois était de la partie.

Trik FX – Do jaja (Serbie)

Quessé ça: Ne vous fiez pas au thumbnail, Trik FX est en fait une bombe MILF yougoslave, et ce moustachu est juste le gars qui fournit un couplet hip-hop superflu, comme était la mode dans la musique pop du début des années 2000. Et Do jaja est une toune pop extrêmement catchy, copiée sur Whine up, de Kat DeLuna.

Pourquoi: La première liste incluait quelques-uns de mes plaisirs coupables, et ça c’en est un simonaque de gros. J’adore cette chanson, ce vidéo, les 150 blondasses serbes qui dansent en arrière-plan, et les moves explicites de Trik FX.

Comment: En voyage au Monténégro en 2010, j’ai acheté un CD gravé pour 1$ avec une douzaine d’albums dessus, presque tous de la musique folklorique tranquillo, mais il y avait aussi cette perle. Quelques jours plus tard j’étais en Croatie, réuni avec un de mes chums que j’avais rencontré en Thaïlande, et alors qu’on était dans son char, j’ai mis ça dans son lecteur CD. Puisque contrairement à moi, il peut comprendre les paroles, il m’a expliqué que “do jaja” veut litéralement dire “aux gosses”, dans le sens de “tout à fond”. Ça m’a fait aimer cette toune encore plus.

***

Il y a des dizaines de tounes que j’aurais pu mettre, alors il y aura une 3e partie c’est certain. Amusez-vous d’ici là!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: